Cette lamentation ne sauvera pas ces " Princes du silence". Les minorités qui gèrent le monde doivent être dépossédées de ce qui ne leur appartient pas. Monde égoïste...Putain de Monde!

LES PRINCES DU SILENCE (Prix Nosside 2006)
Traduction et sous-titrage : Esteban

Miguel Angel Ribó Gutiérrez (poète cubain)
1er prix international de poésie chantée
Prix NOSSIDE 2006

Motivations du Jury
   Chanson touchante et expressive qui illumine les visages de tant d’enfants de rue, "les Princes du silence" qui vivent dans le "Royaume obscur des oubliés". La remarquable valeur du texte est appuyée par l’harmonieuse structure musicale de Iván Dominguez de la Hoz.
  Suivant la trace de la tradition de la "Nueva trova" [Nouvelle poésie] cubaine, l’œuvre est un hymne avec la marque d’une lamentation pour la vie noyée et méconnue de ces "petits orphelins de gaieté" qui "Sous la ville" vivent leurs jours sans défense en espérant seulement un geste d’amour et de compréhension.
  C’est un appel passionné aux puissants du Monde et à l’humanité entière afin que cesse leur oubli des millions d’enfants de rue qui vivent de "débrouillardise" dans les misérables périphéries des villes où règnent les gaspillages des minorités fortunées.

Traduction : Esteban