Il faut voir...comment l'empire médiatique de l'OTAN-ONU-FRANCE est en train d'abuser le monde entier avec ses montages de toutes pièces pour occulter son massacre.

Dans les trucages vidéo d'Al Jazeera, du 22 août au soir, montrant des pseudo-manifestations de joie des mercenaires de l'OTAN dans la capitale libyenne, sur "leur" place verte, ils en oublient même les détails architecturaux ancestraux.

montagesurTripoli

L'annonce faite dans la journée du 22 août, par les mercenaires de l'OTAN, de la capture de deux fils Kadhafi, ont fait se réaliser à la hâte des émissions tv, partout dans le monde, comme la putride "C' dans l'air" produite par le lèche-bottes Calvi. Vous pouvez visionner et écouter ce groupuscule de "spécialistes" -toujours les mêmes habitués à cette table nauséabonde- dire que les fils Kadhafi étaient bel et bien arrêtés et en "sécurité" dans les mains des "rebelles" occidentaux. Et pendant que ces "spécialistes" nous abreuvaient de leurs savantes certitudes et explications sur France5, Saif al Islam un des fils Kadhafi, dont ils assuraient de source sûre qu'il était arrêté, s'affichait dans Tripoli.

Et de tels matraquages, il y en a malheureusement à longueur d'antenne et de papier.

Le clone politique, économique et social de Sarkozy,  future candidate à la présidence française, Martine Aubry, et les SOCIALISTES français, après avoir voté avec l'UMP la poursuite du massacre de civils libyens, félicite maintenant notre psychopathe de l'Élysée et son gouvernement (Le Figaro) (Le Monde), criminels contre l'humanité, d'avoir eu la clairvoyance de tuer des gens -qui ne faisaient de mal à personne- pour les protéger, et qu'il fallait continuer dans cette bonne voie.

Ceux qui auront donné un chèque en blanc à nos fascistes au pouvoir, devront s'expliquer. Il est certain que la seule issue pour ces assassins est de faire disparaître toutes les preuves de leur forfaiture et peu importe les souffrances que devront endurer les civils de ce pays.

Ils ont détruit des écoles, des hôpitaux, des maisons, des quartiers, détruits des pipelines et des pompes d'alimentation en eau pour les populations dans le désert, dévasté des entrepôts de nourriture, ravagé des centrales électriques, des dépôts de carburant, des commerces, des centraux téléphoniques, des pylônes haute-tension, la chaîne publique libyenne et tué des travailleurs à l'intérieur, violé, tué, massacré, déchiqueté, pulvérisé des familles entières, des milliers de bébés, enfants, femmes et vieillards qui ne leur avaient rien demandé ni rien fait.

La France a fait cela et elle va continuer avec l'appui de la gauche parlementaire qui ne s'oppose pas d'une manière ou d'une autre pour arrêter le malade élyséen. Toutes les minutes, le QG qatari -fer de lance de l'invasion- diffuse des télécopies de montages, de falsifications et de mensonges vers les laquais de l'armée médiatique installés dans les succursales de chaque pays. Cette championne de la propagande parvient à se jouer des esprits en sommeil de nos parlementaires de "gauche". Ceux-ci s'applatissent face à ce groupe d'assassins, cela veut dire qu'ils ne servent à rien ou/et qu'ils sont eux-mêmes des assassins.

Les idées diffèrent au sujet de la société libyenne -et à l'intérieur même de la Libye aussi bien sûr- mais ce que sont en train de faire Sarkozy, son gouvernement et les parlementaires français élus, de tous bords, et qu'ils font à l'heure actuelle au nom de la France contre ce petit peuple libyen mérite qu'ils soient tous jugés, non pas par le fantôche TPI, mais par le peuple libyen lui-même, pour crime contre l'humanité.

Bien que l'assassin Sarkozy qui ne représente seulement que 30% d'électeurs et qui n'a pas plus de légitimité que celui qu'il veut renverser, personne en France n'accepterait que l'on vienne nous dire de l'extérieur ce qui est bon pour nous et encore moins nous l'imposer par les armes, la destruction, les massacres et la tuerie de nos enfants. Nous devons être capables de le faire nous-mêmes.

Nous ne le faisons pas, c'est que nous n'en avons ni le besoin ni la volonté.

N'est-ce-pas la même chose pour les autres peuples ?

Il est à noter que cette offensive "Sirène" qui est prévue pour isoler Tripoli de tout contact extérieur (les médias sont retenus "pour leur sécurité" dans l'hôtel Rixos, par les mercenaires), risque de permettre, dans la plus totale et  despotique occultation des faits,  la sanglante invasion terrestre tant décrié par les signataires de la résolution 1973 de l'ONU. Comment vont réagir nos humanistes élus français de "gauche" ?
Quelques 20.000 libyens de la tribu Warfala convergeant vers Tripoli et l'armée féminine kadhafiste se préparent à toute invasion "humanitaire" de la capitale. C'est ce que l'occident appelle la révolution libyenne.

Une horreur !

Esteban